Articles

,

L’essentiel de l’aquabiking et l’article presse de lamontagne.fr

L’aquabiking est la dernière discipline proposée par le centre aqualudique intercommunal de Saint-Flour, dans le Cantal. L’auteur de « L’essentiel de l’aquabiking » y était en tant que formateur pour l’APAAFIT.

www.lamontagne.fr

L’aquabiking est la dernière discipline proposée par le centre aqualudique intercommunal de Saint-Flour

Pédaler dans l’eau, oui, mais pas seulement. Les maîtres nageurs ont été formés par un spécialiste afin de proposer, par la suite, des cours adaptés à tous, avec des exercices qui font travailler tout le corps. - agence saint-flour

« Pédaler dans l’eau, oui, mais pas seulement. Les maîtres nageurs ont été formés par un spécialiste afin de proposer, par la suite, des cours adaptés à tous, avec des exercices qui font travailler tout le corps.

Les sportifs de haut niveau l’ont d’abord pratiqué dans le cadre de la rééducation consécutive à une blessure. L’aquabiking est ensuite devenu une discipline ouverte au grand public.

Pédaler dans l’eau au rythme – plus ou moins rapide – de la musique rallie de nombreux adeptes. Le centre aqualudique du Pays de Saint-Flour\Margeride se devait de surfer sur la vague. « Il y avait une grosse attente de la part de nos usagers », reconnaît Noël Bultez, coordinateur de l’établissement.

La découverte du vélo avant les cours

La communauté de communes a donc investi 15.000 € dans l’achat du matériel : onze vélos spécifiquement conçus pour aller dans l’eau. Deux journées découverte ont été organisées au centre aqualudique. Le succès a été immédiat. « Vendredi dernier, entre 17 heures et 20 heures, 30 personnes ont loué un aquabike. Soit dix locations par heure ! », se réjouit Noël Bultez.

Mardi, Christophe Jennequin, grand spécialiste de l’aquabiking, est venu former les maîtres nageurs sauveteurs de la piscine. Ces derniers animeront très bientôt des cours collectifs, étoffant ainsi l’offre d’activités aquatiques de l’établissement intercommunal. « Cette formation leur permettra de mettre en sécurité les pratiquants et de déceler chez eux les anomalies à corriger », a expliqué Christophe Jennequin, entre deux exercices dans le bassin.

Pour ce grand spécialiste, auteur d’un ouvrage consacré à la discipline, l’aquabiking a dépassé le simple effet de mode.

« C’est un sport complet qui se pratique quand on est jeune adulte et jusqu’à 90 ans environ. C’est très ludique, cela permet de s’évader du train-train du quotidien en se dépensant pendant 30 à 45 minutes. Et puis il y a l’aspect social qui est aussi très important avec cette activité faite en groupe », énumère avec enthousiasme Christophe Jennequin.

Jusqu’au 6 octobre, les personnes intéressées auront la possibilité de louer le matériel seul, dans le grand bassin, sur différents créneaux horaires. Les cours collectifs, eux, débuteront dans le courant du mois d’octobre. Les horaires et les tarifs devront être validés par les élus au prochain conseil communautaire. »

Par Olivier Rezel

affiche-eda

Aquabiking et méthode d’entraînement

Photo Christophe

Cela fait maintenant 10 ans que je fréquente avec un regard professionnel le monde de l’aquabiking. J’ai eu la chance de pratiquer le métier de coach dans plusieurs pays et de fréquenter un nombre incalculable de piscines. Depuis que je m’occupe de la formation de futurs coachs, le discours de nombreux élèves ne fait que confirmer une crainte que je ressentais déjà à mes débuts en écoutant ceux des éducateurs diplômés.

Publicité :

« Après des années et des années de recherches, le monde de la (re) mise en forme va connaître une révolution. En effet, nous avons enfin trouvé LA meilleure méthode d’entraînement pour prendre du muscle, pour perdre du poids, pour être plus solide, plus rapide, plus puissant, pour que vous soyez plus forts et plus efficaces dans votre sport (peu importe quelle est votre pratique), bref, vous allez enfin toucher au but!

Qu’en dites-vous? »

Bien sûr que vous me suivez ! C’est merveilleux !!!

Ce genre de discours est monnaie courante dans le monde de l’aquafitness. Qu’ils soient produits par des pratiquants chevronnés, des coachs passionnés, avec ou sans expérience, ou encore des entreprises mettant en avant une manière de s’entraîner.

A partir du moment où ces personnes vous promettent « LA » méthode sans failles pour que n’importe qui puisse arriver à ses fins, dites vous juste une chose : Ils mentent !!!!

Ils mentent quand ils vous disent que leur méthode est la meilleure, ils mentent quand ils vous promettent que leurs protocoles vous amènera des résultats extraordinaires, ils mentent quand ils vous disent maitriser l’hypertrophie, la progression ciblée, ils mentent parcequ’ils oublient une chose essentielle : Chaque personne est unique… !

Il y a 7 milliards d’individus sur notre planète. 7 milliards et pas une seule personne n’est la parfaite copie d’une autre. Chaque jour, chaque personne que vous croisez est différente. Du simple fait de l’apparence, nous pouvons relever des dizaines (des centaines?) de caractéristiques sur chaque homme et chaque femme qui les distingueront des autres.

Si en apparence nous sommes si différents les uns des autres, pourquoi en serait il autrement musculairement, vasculairement … organiquement?

N’avez vous jamais croisé dans les vestiaires des hommes et des femmes dont la silhouette est parfaite, ciselés, saillants qui vous disent fréquenter la piscine une à deux fois seulement par semaine? N’avez vous jamais croisé une femme à la silhouette athlétique, svelte et mince qui vous promet qu’elle mange autant de mauvaises choses qu’il y a de jours dans l’année? A l’inverse, n’avez vous jamais croisé une personne en surpoids qui vous promet manger des brocolis et des blancs de poulet, qui fréquente le cours d’aquabiking plus que de temps que le responsable lui même et qui ne perds que quelques grammes à chacune de ses pesées et mesures hebdomadaires ? Pourquoi cette dernière existe si les méthodes que l’on trouve dans les magazines ou dans les articles de n’importe quel média fonctionnent et sont garantis ?

Alors certes, il faut rendre à César ce que César a conquis : comme je le disais, cela fait maintenant plusieurs années que je forme les futurs coachs au moment où ils passent leur diplôme (Belle France qui exige un certain niveau de connaissance afin d’éviter que les charcutiers ou les vendeurs de tapis ne bondent le marché) et il faut bien admettre que des lignes de conduites efficaces existent, ce qui nous fait gagner un temps certain durant la formation de ces futurs éducateurs (le mot est tellement important).

Zatsiorsky, Cometti, Pradet et d’autres ont apporté d’immenses avancées : Faire des séries courtes et lourdes pour gagner en force, faire des séries moyennes pour gagner en hypertrophie qu’elle soit myofibrillaire ou sarcoplasmique, prendre des temps de repos courts pour activer la lypolise en sont des exemples solides, permettant à tous d’avoir quelques repères intéressants pour la construction de séances ou de programmes. Les meilleurs sociétés d’aquafitness se sont d’ailleurs inspirées de ces protocoles pour mettre au point des cours collectifs incroyablement efficaces… pour des attentes collectives.

Encore aucune étude n’a été menée à ce sujet mais il serait intéressant de savoir combien de temps, durant un cours d’une heure, est réellement et intégralement en rapport avec l’objectif, les contraintes, les moyens d’une personne prise au hasard : 30mn? 45 mn?

Ce n’est pas pour rien que le coaching personnalisé fonctionne autant. Chaque personne présente un profil, présente des caractéristiques propres, un ou des objectifs qui peuvent paraître communs à beaucoup d’autres en apparence, mais qui, en creusant un peu, diffèrent et le(s) rende(nt) unique(s).

Votre voisine aura beau perdre énormément de masse graisseuse avec un protocole stricte de X séries de X répétitions, deux choses sont sûres : il y a de grandes chances qu’une autre méthode fonctionne mieux pour elle comme il y a encore plus de chances qu’une autre méthode fonctionne mieux pour vous !

Cela signifie deux choses : Pour trouver la meilleure pratique en relation avec un objectif précis, il vous faudra en essayer plusieurs (énormément) et chacune sur une durée de plusieurs semaines pour trouver laquelle est la plus efficace. La seconde chose que cela signifie, c’est qu’une méthode fonctionnant à merveille sur une personne a peu de chances de fonctionner avec la même efficacité sur vous.

Cela implique malheureusement que la recherche de l’entraînement parfait est exceptionnellement longue et fastidieuse.

J’ai coaché des personnes en Belgique, en France, en Espagne, sous les tropiques, je me suis entraîné dans différents pays, avec différentes mentalités, et j’ai à chaque fois rencontré le même soucis : Il y aura toujours des hommes ou des femmes qui pensent que leur méthode ou leur pratique est meilleure que toutes les autres. Fuyez ces personnes fermées. Évitez de débattre et d’essayer de convaincre ces personnes que leur méthode n’est peut être pas la meilleure pour tout le monde car le temps que vous perdrez ne se comptera pas qu’en minutes. . Soyez hermétiques aux conseils de personnes qui pratiquent l’aquabiking depuis les débuts et qui ont préservé la même méthode durant tout ce temps sans jamais évoluer. Soyez curieux de toutes les pratiques, de tous les sports qui existent et qui peuvent vous faire atteindre vos objectifs.