L’aquabiking, un sport idéal pour les séniors ?

Vous aimez l’aquabiking, vous pédalez dans l’eau pour éviter les impacts articulaires, éviter l’arthrose et solliciter doucement votre rythme cardio-respiratoire, les bienfaits de l’aquabiking pour les séniors s’enchaînent.

L’aquabiking est une activité d’endurance mais compatible avec les séniors.

aquagym-Nos-activites4f1b20278bc16

Les gros muscles des membres inférieurs réclament de l’oxygène pendant plus de 30 minutes et le cœur est mis à contribution. Son intensité est très variable, les bénéfices et les risques cardiovasculaires aussi !

L’aquabiking s’effectue en aisance respiratoire. Elle est à rapprocher de la marche à pied. C’est bien pour renouer avec l’exercice mais il faut pédaler longtemps pour recueillir des bénéfices notables.

Faire de l’aquabiking à intensité moyenne telle que vous puissiez «parler mais pas chanter» correspond plus volontiers aux recommandations des cardiologues. Il suffit de 30 minutes à 1 heure, 3 fois par semaine pour recueillir les bienfaits cardiovasculaires de cette activité sportive aquatique.

Enfin, si vous faîtes de l’aquabike intense, sachez que certains cardiologues l’ont classés comme une pratique très contraignante pour le cœur. Selon ce consensus international, cette discipline associe un maximum de stress dynamiques et statiques. cela peut occasionner une très fortes élévation de la fréquence cardiaque, parfois même jusqu’au maximum. Les contractions musculaires puissantes qui écrasent les vaisseaux sanguins peuvent engendrer une très forte élévation de la tension artérielle.

Chez les séniors, un bilan médical consciencieux et une épreuve d’effort s’imposent pour limiter les risques et profiter des bienfaits d’une pratique aussi intense !

Entre arthrose et ostéoporose, l’aquabiking a choisi

Le mouvement de pédalage, en aquabiking, permet le rodage des articulations sur de grandes amplitudes sans impactions du poids de corps. C’est particulièrement vrai pour la hanche, c’est également le cas pour le genou. En pédalant vos muscles se renforcent et guident mieux le mouvement articulaire, préservant d’autant le cartilage.

L’aquabike entretient vos articulations et luttent efficacement contre l’arthrose.

arthrose

Malheureusement, l’absence d’impact du poids de corps n’a pas que des avantages. Une étude a mis en évidence que 69% des cyclistes professionnels présentaient une densité osseuse inférieure au sédentaire du même âge. La pratique d’un « sport porté » n’entraînant aucun choc osseux, 4 heures par jour, prive ces individus de pesanteur pendant la même durée. De fait, l’os se désadapte et se fragilise ! Bien sûr, le vélo de loisir n’a pas les mêmes conséquences mais cette étude démontre que ce sport n’améliore pas du tout la résistance des os. Sa pratique exclusive est déconseillée ! Il faut aussi marcher et courir. Les micro-traumatismes osseux stimulent les processus de reconstruction, oriente efficacement l’architecture des fibres microscopiques et accroît la densité des os.

img-infosante-osteoporose-psm

Votre dos découvre le « syndrome du grand singe »DSC09624

Sur votre aquabike vous êtes légèrement penché en avant, les deux mains légèrement écartées, en appui sur le guidon. Votre position ressemble étrangement à celle de nos cousins quadrupèdes, les gorilles et autres grands singes.

A vélo, vous ne bougez pas vos vertèbres. Pourtant, les articulations sont faites pour s’articuler ! Les disques ne tardent pas à se tasser vers l’avant et à bomber vers l’arrière : vos douleurs réapparaissent.

Une solution existe : apprenez à lâcher le guidon, redressez-vous et creusez votre dos régulièrement.

Si vous pratiquez intensément, vous recherchez la position du triathlète, vous êtes plus fléchis que la nature vous le propose spontanément. Plus rapidement encore, votre dos commence à tirer !

Faites preuve de pragmatisme, remonter un peu votre guidon, votre confort contribuera à améliorer vos performances !

Cet article m’a été inspiré par le Docteur Stéphane CASCUA, médecin du sport.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire